Centre Culturel Tibétain Dzogchenpa
Enseignement

Le bardo du rêve 12/12

Enseignement de Chépa Dorjé Rinpoché - Paris, le 3 mai 2001

Développement de l’Esprit d’Éveil comme antidote à l’orgueil / Bardo du Rêve : l’aspect de la Claire Lumière du rêve - la Claire Lumière de l’expérience, de la pratique.

(3.68 - 8 votes)

envoyer l'article par courriel title= envoyer à un(e) ami(e)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Nous devons penser que maintenant nous allons écouter cet enseignement pour libérer tous les êtres qui ont été nos pères et nos mères et qui errent dans la souffrance du samsara, et dont le nombre est aussi vaste que vaste est l’espace

Tout d’abord, il faut s’entraîner à l’Esprit d’Éveil car si nous ne nous entraînons pas à cela, comment pouvons-nous faire naître cet Esprit d’Éveil ? Si nous ne nous entraînons pas à cet Esprit d’Éveil, comment pouvons-nous trouver la paix dans notre esprit ?

Si nous n’avons pas de paix dans notre esprit, nous développons un grand orgueil. Si nous avons de l’orgueil dans notre esprit, nous allons entrer en conflit avec une personne semblable à nous et nous seront jaloux d’elle. Nous voudrons avoir une emprise sur une personne que nous estimons moins importante que nous. Et nous envierons une personne que nous estimerons supérieure à nous.

Quand une personne est semblable à nous, nous comparons dans notre esprit. Si nous pensons qu’une personne est inférieure à nous, nous l’estimons inférieure.

Quand nous parlons de désir-attachement, quand nous parlons de jalousie, ce sont des émotions qui apparaissent sur la base de cet orgueil. Si nous avons de l’orgueil, rien ne peut se développer véritablement en nous. Cet orgueil pourrait être comparé à un objet en fer, à un objet retourné.

Quelle que soit l’eau que nous puissions verser, cette eau ne pourra pas l’imprégner.

L’orgueil est comme ce fer et les qualités sont comme l’eau. Si nous avons de grandes qualités, il y a un grand orgueil avec. En réalité, nous avons de l’orgueil même si nous n’avons pas de grandes qualités ! Le seul moyen de pouvoir dissiper cet orgueil est de développer l’Esprit d’Éveil. Si notre orgueil se développe en même temps que nos qualités, ces qualités ne sont pas manifestes. Alors que si l’orgueil ne se développe pas pendant que se développent nos qualités, ces qualités peuvent alors se manifester réellement et profondément.

De même, si nous écoutons le Dharma en pensant que cela sera bénéfique à notre pratique parce que nous écoutons vraiment bien le Dharma, nous n’écoutons pas d’une manière correcte. Parce qu’alors le Dharma ne nous aide pas, au contraire, cela va nuire au Dharma. Il peut arriver que parfois nous parlions et que nous disions : « mon Lama est vraiment bien » et que quelqu’un d’autre réplique : « mon Lama est bien aussi ». Cela crée au bout d’un moment un conflit entre les deux personnes, ce qui ne va plus du tout. Peut-être que chacun des deux Lamas est très bien, mais pour les deux personnes, rien ne va plus. Si le Lama est bien et que le disciple se comporte de cette manière là, c’est qu’il n’est pas vraiment un disciple ou que quelque chose ne va pas.

C’est pour cela qu’il faut s’entraîner à ne plus avoir d’orgueil. Que nous soyons grand ou petit, nous devons développer de l’humilité. Ainsi nous n’aurons plus d’orgueil.

Il faut s’entraîner à ce « non-orgueil ». Il faut s’entraîner à faire accroître ces qualités tout en amoindrissant l’orgueil qui pourrait se développer. Ainsi le Dharma nous apportera véritablement une aide. Grâce à ce « non-orgueil » nos défauts, diminuerons petit à petit : les qualités apparaîtront. De même, nous ne verrons plus les défauts des êtres qui seront face à nous. A l’inverse, si nous développons de l’orgueil, nous voyons toutes sortes de défauts chez autrui, alors que ces défauts sont le propre reflet de nos défauts. C’est pour cela que grâce à ce « non-orgueil » nous ne verrons plus les défauts des autres.

Maintenant, en ce qui concerne les six états intermédiaires, nous en sommes au Bardo du rêve et dans ce Bardo du rêve, nous en sommes arrivés à l’entraînement à la Claire Lumière.

Comme nous l’avons vu la dernière fois, au moment de notre sommeil, nous devons positionner notre corps sur le côté droit avec notre joue droite sur notre main droite. Nous nous endormons donc sur le côté et, au moment de l’endormissement, nous ne devons pas trop penser, nous ne devons pas avoir trop de saisie, nous devons juste demeurer l’esprit détendu.

Nous allons concentrer notre visualisation au niveau de notre cœur, nous devons alors garder Rigpa dans notre cœur. Si nous n’y arrivons pas, nous concentrons alors notre esprit sur la visualisation. S’il n’y a pas de saisie sur la visualisation, c’est Rigpa. Si dans ce Rigpa, il y a saisie, cela devient visualisation.

Il ne faut pas de distraction dans le sommeil. Au moment de l’endormissement, il faut de la clarté et il faut faire appel à la vigilance pour avoir cette clarté. Si nous pouvons nous endormir de cette façon, nous ne sommes pas sous l’emprise de l’opacité mentale et nous pouvons reconnaître la Claire Lumière, reconnaître Rigpa.

Il est dit dans le texte qu’il est important d’avoir de la détente dans notre esprit car si nous sommes trop attentifs au moment de l’endormissement, nous ne parviendrons pas à nous endormir. Pour les débutants c’est un peu différent car il est important d’être vigilant et donc la détente est difficile dans le sommeil. Quoiqu’il en soit, ce qui intervient dans le sommeil intervient que nous nous entraînions ou que nous nous n’entraînions pas. La différence sera de reconnaître ou de ne pas reconnaître cet état.

Par exemple, la dissolution des quatre éléments est la même pour tous. Quand nous sommes fatigués notre tête devient chaude : c’est le signe que l’élément terre se résorbe dans l’élément eau. Quand cette chaleur apparaît dans notre tête, nous devons rester en absorption méditative dans l’état d’indifférenciation de la clarté et de la vacuité de notre esprit. Puis il faut rappeler à nouveau la vigilance dans notre cœur. Il peut arriver qu’alors notre esprit manque de clarté. Le fait que cette clarté s’amoindrisse est le signe que l’élément eau se dissout dans l’élément feu. A ce moment là, nous devons avoir de la vigilance pour que la clarté puisse revenir. Puis il y a un moment où nous ne dormons pas vraiment sans être toutefois réveillés, où nous rêvons un peu, mais pas vraiment, nous somnolons mais nous entendons les paroles de quelqu’un qui parle à côté de nous. A ce moment, l’élément feu se résorbe dans l’élément vent. Puis nous nous endormons complètement et l’élément vent se résorbe dans la conscience. Au moment où l’élément vent se résorbe dans la conscience, la conscience ne se résorbe pas et apparaît la Claire Lumière. Cette clarté est la Claire Lumière. Pour nous il est difficile de nous entraîner. C’est difficile et nous sommes fatigués et cette fatigue montre que nous sommes sous l’emprise de l’opacité mentale.

A ce moment-là, nous sommes fatigués, nous laissons tout tomber et nous nous endormons d’un sommeil lourd et nous ne sommes pas mieux qu’un cochon. Actuellement, nous dormons semblables à un cochon, nous ne sommes pas mieux que lui. C’est comme moi, après avoir mangé, je m’endors comme cela et je me donne moi-même le nom de cochon. Dormir comme cela n’est pas bien car nous perdons notre temps, cela ne nous apporte rien.

Nous pouvons nous entraîner ainsi : le soir, au moment de nous coucher, dans notre lit, nous sommes détendus, nous restons détendus. A ce moment là, il ne faut pas qu’il y ait une très forte tension dans notre esprit ni que nous nous disions : « Il ne faut pas que j’aie beaucoup de pensées. », ni que nous partions dans toutes ces pensées. Il faut juste rester l’esprit détendu. Dans cette détente, les quatre éléments vont pouvoir se dissoudre très clairement et nos pensées les plus grossières vont se dissiper d’elles-mêmes. La saisie grossière va alors s’amoindrir et disparaître.

Pourquoi cela ?

Parce que si notre esprit est détendu au moment de notre endormissement, nos quatre éléments vont pouvoir se résorber tranquillement dans la détente et la Claire Lumière apparaîtra plus facilement. Quand les quatre éléments se résorbent, notre esprit n’a pas d’endroit où demeurer donc il demeurera dans cette Claire Lumière. Quand ces quatre éléments se résorbent d’eux-mêmes notre esprit ne peux pas résider où que ce soit, et toutes nos pensées se résorberont dans la sphère du Dharma (le Dharmadatu) : nous pourrons alors reconnaître la Claire Lumière.

Il peut arriver que certaines personnes qui ne s’entraînent pas d’une façon correcte dans la journée s’entraînent d’une façon correcte au moment du rêve. Si nous arrivons à avoir une bonne maîtrise ou un bon entraînement au moment de notre sommeil, le lendemain matin, au moment de notre réveil, nous aurons développé l’Esprit d’Éveil et nous pourrons développer confiance et joie dans notre esprit.

Nous avons terminé aujourd’hui l’enseignement sur le Bardo de la Claire Lumière au moment de notre rêve. Donc, nous avons tous reçu l’introduction à la reconnaissance de notre rêve. Ayez de la persévérance dans cet entraînement, au moment du rêve. Ne dormez pas comme un cochon, ayez de la persévérance dans cet entraînement et peut-être qu’au bout de quelque temps, plusieurs questions pourront apparaître.


L’ensemble des textes et articles publiés sur ce site relève des législations françaises et internationales sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents iconographiques et photographiques. La reproduction de tout ou partie de ce site, sous quelque forme que ce soit, est formellement interdite sans autorisation préalable et écrite. Si vous souhaitez reproduire un ou plusieurs articles, nous vous remercions de nous contacter. L’utilisation dans un but non autorisé est expressément interdite par la loi et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires.

Accueil | Contact | Plan | Espace privé | Statistiques | Mentions | visites : 1101969

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Cours  Suivre la vie du site Cours en ligne  Suivre la vie du site Le bardo du rêve   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES