Accueil > Qui sommes-nous > Statuts du Centre Culturel Tibétain Dzogchenpa

Statuts du Centre Culturel Tibétain Dzogchenpa

dimanche 28 octobre 2012, par Webmaster

Chapitre 1 : Identification juridique :

Article 1 : Dénomination

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1 Juillet 1901, ayant pour dénomination :

Centre Culturel Tibétain DZOGCHENPA
et pour sigle : C.C.T.D.

La durée de l’association est illimitée.

Le ressort territorial de ses activités s’étend au territoire Français.

Article 2 .A : Origine et historique de la lignée spirituelle :
1) Lama   Kunga a été formé au monastère Do Tsientsé qui se situe dans le sud-est du Tibet dans l’ancienne province de l’Amdo Meva.

Il a fait sa retraite de Lama  , avec le tülkou Chépa Dorjé Rinpoché, lequel dès son plus jeune âge, reçut de son père, le Tertön Péma Tsulkrim, ses premiers enseignements bouddhistes.

C’est leur Lama   racine Rongta Kentchen Rinpoché   qui leur transmit les enseignements et pratiques des Tantra du Dzogchen.

2) Le Tülkou Chépa Dorjé Rinpoché de son côté fut reconnu par Horshul Kyenchok Sel, Rongta Kentchen Rinpoché   et Kyabjé Jigmé Phüntsok (disciple du 4° Drodrupchen Rigzin Tenpe Gyalsten –1927-1961) , comme étant le tülkou (émanation) à la fois de Jigmé Lingpa  , Jamyang Khyentsé Wangpo   et Trongteu Chépa Dorjé. Il reçut en particulier les enseignements du Kempo Tcheukyab.

C’est leur Lama   Racine Rongta (Ringta) Kentchen Rinpoché qui leur transmit les enseignements et pratiques des Tantra du Dzogchen (le Nyingthig).

  • Le Tulkou Chepa Dorjé Rinpoché et Le Lama   Kunga ont donc eu pour Lama   Racine Rongta (Ringta) Kentchen (décédé en 2003) ;
  • Lequel eut pour Lama   Racine : Hékong Tchatral   (Yukhok Jadrlawa Chöying Rangdreul) (1872 – 1952) du monastère de Dzongsar ;
  • Lequel eut pour Lama   Racine : Adzom Drukpa Drodül Pawo Dorje (dénommé aussi Natsok Rangdröl, 1842-1924) ;
  • Lequel eut pour Lama   Racine Jamyang Khyentsei Wangpo (1820-1892) ;
  • Lequel eut pour Lama   Racine Dza Trama Lama  , (dénommé aussi Jigme Gyalwai Nyugu et Dodupchen Tenpei Nyima 1765-1843) ;
  • Lequel eut pour Lama   racine :
  • Rigzin Jigme Lingpa [1], (dénommé aussi Khyentse Özer, Khyentse Lha et Pema Wangchen 1730-1798), (tülkou du roi Trisong Detsen  ) qui révéla les enseignements du Longchen Nyingthig (fondements du Dzogchen) inspirés de Longchen Rabjam   ; Rigzin Jigme Lingpa eut pour Lama   Racine Ngakyi Rabjampa ((Orgyen Palgön, Drupwang Shrinatha, 18° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Ngak Rabjampa Orgyen Chodrak (1676- ?) ;
  • Lequel eut pour Lama   Racine Gyalsé Rinchen Namgyal (1694-1758)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Terchen Gyurmé Dorjé (1646-1714)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Rigdzin Chenpo (Trinlé Lhundrup 1611-1662)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Khedrup (1576-1628)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Tulku Tendzin Drakpa (2° Pema Lingpa 1536-1597)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Tulku Natsok Rangdöl (1494-1571)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Chökyé Kunga (Gyaltsen Palzang, 1497-1568)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Drupchen (Kunzang Dorjé, 14°-15° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Gyalsé Dawa Drakpa (14° - 15° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Trulzhik Sang-gyé ( Önpo Sherab Gyatso, 14°- 15° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Gyalsé Tulku (Drakpa Özer 1356-1409)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Khenchen (Chabdal Lhundrup 14° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine :
    Künkhyen Longchen Rabjam   (1308-1364) [2] ;
  • Lequel eut pour Lama   Racine Rigzin Chenpo Kumaradza (1266-1343)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Drupchen Melong Dorjé (1243_1303)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Trulzhik Seng-gé Gyappa (13° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Guru Jober (1196-1255)
  • Lequel eut pour Lama   racine Drupchen Khepa Nyima Bum (1158-1213)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Gyalwa ZhangtönTashi Dorjé (11°-12°siècle)
    .Lequel eut pour Lama   Racine Chetsün Seng-gué Wangchuk (11° - 12° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Dangma Lhundrup Gyaltsen (10-11° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Drom Rinchen Bar (9°- 10° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Bé Lodrö Wangchuck (9° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Nyang Tingzin Zangpo (8° -9° siècle)
  • Lequel eut pour Lama   Racine Vimalamitra qui fut codisciple avec Padamasambhava de :
  • Shrisimha et Jnanasutra
  • Lesquels reçurent le Nyngthik de Manjushrimitra
  • Lequel le reçut de :
  • Prahevajra (Garab Dorjé), réputé être le premier maître historique (nirmanakaya) du Dzogpa Chenpo (Dzogchen) et en a été inspiré par Vajrasattva (sambogakaya) lui-même émanation de l’esprit de Samantabhadra (Dharmakaya) figures représentant les états de conscience les plus élevés du Bouddhisme de la Voie du Vajrayana  , qui s’est développée le plus au Tibet.
    Les enseignements transmis sont issus du Kangyur compilation des enseignements du Bouddha   Historique transmis pas la Tradition du Vajrayana  .

Le Lama   Kunga a fondé l’association CCTD, pour rendre disponible ces enseignements et pratiques bouddhistes du Dzogchen de l’Ecole Nyingmapa, en Occident.

Article 2 .B : Objet de l’association

L’association a pour buts :

  • La préservation et la diffusion de la culture tibétaine dans ses différentes composantes : sciences, arts, religion etc, en favorisant le rapprochement avec les arts, sciences et traditions d’autres origines ;
  • L’organisation de cérémonies traditionnelles tibétaines ;
  • La contribution au développement de l’étude et de la pratique du Bouddhisme tibétain selon les préceptes et la tradition de l’Ecole Nyingmapa, et en particulier de la lignée Dzogchen.

Pour réaliser ces buts, l’association utilisera divers moyens, notamment :

  • L’organisation de séminaires permettant de diffuser ces enseignements (notamment en invitant des représentants de la tradition Nyingmapa et de la lignée Dzogchen en particulier) ;
    - La mise à la disposition des membres de lieux appropriés aux séminaires, avec un service d’hébergement et de restauration si nécessaire ;
  • La mise à disposition des membres de ces enseignements sur supports divers (livres, cassettes audio-vidéo, dat, sites internet etc...)
  • La mise en place d’activités caritatives en application du principe de compassion du bouddhisme tibétain.
  • La mise en place d’activités de bénévolat pour faciliter les objectifs sus visés, que ce soit au profit du CCTD ou d’autres organismes ayant des objectifs similaires.

[1Cet historique de la lignée est confirmée par le livre de Nyoshul Khenpo « A Marvelous Garland of Rare Gems », Editions Padma Publishing.

[2Lequel avait reçu le Longchen Nyingthig de la lignée de Dangma Lhüngyel (10° siècle) initiée au Tibet par Padmasambhava. Padmasambhava fut un maître Indien formé à l’Université de Nàlandà[4]en Inde (Bihar) au 8° -9° siècle), qui importa officiellement le Bouddhisme au Tibet à la demande du roi Trisong Detsen (790-858) et fonda le premier monastère Milang Gön à Lhassa puis celui de Samyé, devenu centre de l’école Nyngmapa, la plus ancienne école du Bouddhisme Vajrayana du Tibet, école dite des ‘Anciens’ (Nyingmapa) ou des ‘Bonnets rouges’.