Centre Culturel Tibétain Dzogchenpa

L’offrande du Mandala

Enseignement de Chépa Dorjé Rinpoché à Paris, fin 2002.


(3.24 - 7 votes)

envoyer l'article par courriel title= envoyer à un(e) ami(e)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Atteindre la réalisation de l’état de Bouddha est très difficile, de même en comprendre le sens profond. Afin d’en comprendre le sens nous allons accumuler des mérites en offrant des mandalas. Nous ne possédons pas toutes les richesses du monde, mais nous pouvons, par la pensée, en faire l’offrande. Nous pouvons ainsi offrir toutes les richesses excellentes de l’univers entier. Nous les offrons avec le souhait de pouvoir réaliser l’esprit éveillé et de pouvoir comprendre le sens de l’éveil. Et comme notre esprit est généralement étriqué, nous allons penser que nous offrons ces mandalas afin qu’il devienne vaste.

Le Dharma est un grand mérite !

Pour que nous puissions rencontrer le Dharma, il est nécessaire d’avoir le karma pour cela, et d’avoir le mérite. Nous pouvons peut-être avoir la possibilité de rencontrer le Dharma, mais si nous n’avons pas suffisamment de mérite, il est possible que nous n’ayons pas la possibilité d’entendre certaines choses ; c’est-à-dire que nous ne pouvons pas tout accepter du fait de l’absence de circonstances favorables. Pour que toutes les circonstances favorables puissent être présentes, nous offrons le Mandala, c’est cela le sens.

Au début nous offrons le Mont Meru , la plus haute des montagnes qui est située au centre, puis nous offrons les quatre continents, le continent de l’Est, du Sud, de l’Ouest, du Nord.

Pour signifier que nous n’allons oublier aucun objet, en offrant chacun des continents, nous offrons tous les objets qui s’y trouvent, ainsi nous offrons tout, sans exception.

Si nous pensons : « je vais offrir ceci au lieu de cela car j’en ai besoin » ou encore « je ne vais pas offrir ça, car cela peut m’être utile… » Ces offrandes sont comme empoisonnées. En offrant le Mandala, les offrandes imaginées ne peuvent pas être souillées car nous n’aurons pas ce genre d’idées ou de saisies. Donc, nous offrons la Montagne Cuivrée (le Mont Méru), ensuite les continents de l’Est, du Sud, de l’Ouest, du Nord.

Dans le Vajrayana nous pouvons offrir notre propre corps et dans ce cas nous pensons que la tête est le Mont Méru, que nos quatre membres sont les quatre continents, nos deux yeux sont le soleil et la lune. Nous offrons notre cœur, qui est l’endroit où demeure notre esprit. Notre esprit est précieux, c’est un précieux joyau que nous offrons aux Trois Rares et Sublimes. Il n’y a rien de plus beau que nous puissions offrir. Nous offrons le Mandala afin d’accumuler du mérite, de façon à ce que les circonstances harmonieuses soient présentes. Si nous avons le mérite sans les circonstances harmonieuses, il se peut que nous n’ayons pas la possibilité de rencontrer le Dharma.

Il y a toutes sortes de mérites : le mérite lié à ce monde et le mérite du Dharma. Le mérite de ce monde signifie par exemple devenir riche ou avoir une grande renommée ; ce n’est pas le mérite du Dharma ; il est cependant possible dans de telles conditions d’obtenir les circonstances harmonieuses qui permettent de rencontrer le Dharma. Pour le rencontrer, il faudra faire des souhaits et offrir le Mandala. Faisons le souhait de pouvoir, dans le futur, réaliser véritablement Rigpa. Il est très important de faire ce genre de souhaits durant l’offrande du Mandala.

Il n’est pas nécessaire que nous offrions quelque chose à chaque offrande du Mandala. S’il en était ainsi, cela deviendrait difficile pour nous, il suffit juste de penser au sens de cette prière. Puisque nous offrons tout en pensée, ces offrandes peuvent être très vastes, et ainsi nous pouvons offrir notre monde. Il y a différentes sortes d’offrandes dans le Dharma même.

Il y a le Mandala en tant que requête pour recevoir l’enseignement. Nous faisons des souhaits pour qu’encore et encore nous puissions recevoir les enseignements, pratiquer le Dharma et pour que le Dharma puisse s’accroître en nous.

Lors d’une initiation, nous offrons un Mandala au Lama pour éviter que toutes sortes d’obstacles surviennent pendant l’initiation que nous allons recevoir. Par ces souhaits nous allons complètement dissiper les obstacles et accumuler du mérite pour pouvoir recevoir l’initiation.

À la fin d’une initiation ou à la fin d’un enseignement, nous pouvons aussi offrir un Mandala de remerciement comme une offrande, en remerciement de ce que nous avons reçu. Le Lama nous a fait un cadeau, nous venons de recevoir une initiation, nous venons de recevoir un enseignement. Nous pensons que vraiment cet enseignement peut nous apporter une aide, donc en remerciement, nous offrons un Mandala. Avant mon départ pour Taiwan, certains m’ont offert une chanson, comme un Mandala de remerciements.

Donc, nous offrons le Mont Méru, puis le continent de l’Est : LU P’AK PO, puis au Sud : DZAM BOU LING, notre monde. Nous devons voir ces offrandes d’une manière très vaste, avec l’ensemble de tous les continents. Nous entrerons dans le détail du Mandala quand nous serons en retraite, mais à présent, comprenez-en le sens.

À la fin de la prière, le sens du Mandala est expliqué : P’UN SOUM T’SOK PA MA T’SANG OUA ME PA, signifie : « toutes les richesses de ce monde sont parfaitement excellentes ».

Puis il est dit : « L’ensemble de toutes ces possessions, de ces choses excellentes, sont offertes aux Trois Racines, à la lignée du noble Lama parfaitement saint, à l’ensemble des divinités du Mandala, au Bouddha, à l’ensemble des Bouddhas, à l’assemblée des Bodhisattvas, à toute cette assemblée ».

Offrir le Mandala à toute la noble assemblée, la Sangha, ne signifie pas que l’ensemble des Bouddhas et des Bodhisattvas, des divinités du Mandala, des Lamas de la lignée ont besoin de ces richesses. Bien sûr qu’ils n’en ont pas besoin, et la suite de la pratique le dit bien : « Veuillez, par votre compassion, accepter cette offrande pour l’ensemble de tous les êtres ». Nous faisons cette offrande pour accumuler du mérite et nous en avons besoin. « Je vous en prie, puissions-nous par la suite être semblable à vous. Puissions-nous vous suivre. Veuillez, par compassion, accepter cette offrande, veuillez nous accorder toute votre grâce et aider l‘ensemble de tous les êtres. »

Un point très important est de ne pas se dire : « Je ne recevrai leurs bénédictions que si j’offre quelque chose », il faut que cela soit bien clair. Ce que nous offrons principalement, c’est notre foi et notre dévotion. Si nous offrons toutes sortes de richesses, sans foi, sans dévotion, nous n’en recevrons pas la grâce et la bénédiction car c’est au travers de la foi et de la dévotion que nous recevons la grâce. C’est pourquoi nous disons : « Je vous en prie, par cette offrande, accordez-nous votre grâce ».

Ainsi le Mandala le plus sublime, le Mandala suprême est celui de notre foi et de notre dévotion. Il n’y a rien de plus grand que nous puissions offrir. Cela signifie qu’à partir du moment où nous avons la foi et la dévotion, nous recevons les bénédictions et la grâce. À l’inverse, si nous n’avons pas cette foi, même si nous offrons l’ensemble de toutes nos possessions, notre maison, il n’est pas évident que nous en recevions la bénédiction.

Réciter le Mandala court « SA SHI PEU KYI DJOUK » ou le Mandala long n’est pas important, c’est la dévotion qui est importante, c’est cela sens même du Mandala.

Il s’agit d’une représentation symbolique de l’univers


L’ensemble des textes et articles publiés sur ce site relève des législations françaises et internationales sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents iconographiques et photographiques. La reproduction de tout ou partie de ce site, sous quelque forme que ce soit, est formellement interdite sans autorisation préalable et écrite. Si vous souhaitez reproduire un ou plusieurs articles, nous vous remercions de nous contacter. L’utilisation dans un but non autorisé est expressément interdite par la loi et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires.

Accueil | Contact | Plan | Espace privé | Statistiques | Mentions | visites : 1079039

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Cours  Suivre la vie du site Cours en ligne  Suivre la vie du site Les préliminaires du dzogchen   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES